Comportements des travaux morphologiques 2019 aux premières crues

Si les chantiers de restaurations morphologiques de 2019 ont majoritairement eu lieu dans des conditions de sécheresses exceptionnelles, les pluies intenses de novembre et décembre ont rapidement faits remonter les débits et les niveaux d'eau dans les rivières. Une situation mal venue, car, en effet, les travaux de restauration représentent, au cours d'un temps assez limité, une éraflure dans le paysage et un impact sur le milieu qui, très résilient, se réajuste rapidement : la végétation stabilisatrice des sols repousse, les sols se tassent ou se décompactent doucement, la biodiversité s'installe...


Les forts débits qui ont eu lieu récemment, quelques semaines seulement après la fin des chantiers, peuvent alors faire craindre des modifications anormales des sites restaurés, des "dégâts".


L’accalmie pluviométrique du mois de janvier a permis de faire un état des lieux des sites qui ont globalement bien supportés ces importantes intempéries de la fin d'année 2019, en images :


octobre 2019 (fin des travaux)

Fin novembre - Décembre 2019 (crue et inondation)


janvier 2020 (retour à la normale)

Archives