Campagne de prospections - suivi Écrevisses à Pattes Blanches

Le Conservatoire des Espaces Naturels du Département du Cher mène actuellement une étude (Menée par Mme Chloé DUPUIS, stagiaire Master 2, encadrée par Mme Emmanuelle SPEH), dont l'objectif est de faire un état des lieux de la présence de l’écrevisse à pattes blanches dans le Pays Fort, puis de proposer des mesures de protections adaptées.


Chaque année, plusieurs acteurs locaux s'associent pour réaliser un suivi annuel (syndicats de rivières, Fédération de Pêche, Office Français pour la Biodiversité), ces derniers accompagnent également cette année le Conservatoire pour cette étude d'une durée de 6 mois.


L'écrevisse à Pattes Blanches (Austropotamobius pallipes) est une espèce autochtone des ruisseaux du territoire dont les populations locales sont actuellement en net recul (danger d'extinction).


Espèce extrêmement fragile/sensible, elle peuple les eaux froides et de bonnes qualités. De multiples causes viennent provoquer sa disparition progressive de nos milieux : modifications morphologiques des cours d'eau, pollutions diverses, sécheresses, introduction d'espèces exotiques invasives (Ecrevisses américaines, ...), qui apportent une prédation et des maladies généralement fatales.


Après plusieurs années de prospections (méthode de prospection nocturne), une cartographie relativement complète et fiable a été constituée et révèle des populations extrêmement faibles et soumises à de forts risques de disparitions définitives à court terme sur le bassin de l'Yèvre. Ces populations se limitent à 3 à 4 tronçons de ruisseaux de quelques centaines de mètres chacun en amont des bassins du Colin (Morogues) et du Barangeon (Allogny).


Photographies du suivi de la population d’écrevisses à pattes blanches sur un affluent du Colin (Morogues), dans la nuit du 15 au 16 juillet 2020 :

Archives