La température des cours d'eau sous surveillance

October 3, 2016

Les agents du syndicat positionnent actuellement des sondes thermiques pour surveiller les températures des cours d'eau du territoire.

 

Le réseau, qui couvrira l'Yèvre et ses sous bassins principaux (Villabon, Ouatier, Moulon, Langis Colin, Annain, Barangeon), comptera au total 27 sondes.

 

Les objectifs du suivi peuvent être variables en fonction du positionnement des sondes.

A moyen terme, il s'agit de mieux connaître le régime thermique d'un cours d'eau grâce à un modèle d'évaluation de la température de l'eau à partir de la température de l'air ; d'analyser l'influence d'un ouvrage, ou d'un plan d'eau ; de suivre l'incidence de travaux de restauration, ...

Sur le long terme, le suivi permettra d'analyser l'influence du changement climatique sur le régime thermique de nos cours d'eau.

 

Rappelons également que de nombreux processus biologiques sont liés à la température, comme l’oxygénation, la respiration, la photosynthèse, la nitrification et la dégradation des matières organiques. S’intéresser à la température d’un cours d’eau est donc indispensable pour comprendre son fonctionnement global, estimer sa qualité et sa capacité à offrir des conditions satisfaisantes pour les organismes vivants.

 

Pour information, la Fédération de Pêche du Cher pilote depuis 2010 un Réseau Départemental de suivi des températures. Leur objectif principal est d'évaluer l'influence de la température de l'eau sur la distribution spatiale des organismes vivants, leur croissance, leur reproduction, leur comportement ou encore leur état sanitaire. Ils se concentrent principalement sur la truite fario, espèce emblématique de nos rivières, que nous retrouvons partiellement sur le Colin amont, l'Ouatier, ou encore l'Yèvre amont.

 

 

 

 

 

Please reload

Please reload

Archives